Langue Francaise  English language

CHRONIQUES Francais

Navigation:


Accueil

<< Octobre 2006 >>
D L M M J V S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

cercle

Valid HTML 4.01 Transitional

Lisa Conti

vide

 Chroniques

 
Date: 2006 /10 / 9 xXx Parapsychologie
 

" IL FAUT VIVRE SA VIE, CHAQUE JOUR COMME LE DERNIER" Ce matin un ami nous a quittés, comme cela brusquement à 56 ans, sans symptômes précurseurs, une fatigue le soir et le matin la vie s'est envolée. Depuis 5 jours, j'étais obsédée par l'idée de la mort, hier dimanche je luttais pour ne pas sombrer dans l'angoisse, j'étais en compagnie d'une personne très âgée, je craignais un malaise, qui a eu lieu, mais c'est reparti. Par contre je n'ai pas reçu de message particulier concernant Alfrédo. Un décès brutal est dur à gérer pour l'entourage qui n'a pas le temps de s'y préparer, pour celui qui part, c'est moins douloureux, à condition de l'accompagner efficacement dans l'au-delà car le fait de quitter sa famille sans revoir ses enfants, en ayant aussi le sentiment de ne pas avoir accompli sa tâche, peut
entraver l'essor de l'âme, pour l'instant pas de communication. Ce que je peux en dire à la minute présente c'est qu'il entend. A demain Lisa

 
Flux Rss disponible dans la rubrique:RSSIci
 
 
 
 
 
 

lisa.conti Navigation Menu Plan du site